lundi 24 juin 2019

PUBLICITÉ

CDM 2019 – 8e : les Bleues prennent le quart

Embed from Getty Images

Dans un match, tendu, crispé puis un plus libéré après la pause, l’équipe de France s’est qualifiée pour les quarts de finale de sa Coupe du Monde en battant le Brésil 2 buts à 1.

On le sentait venir après des performance moyennes, Corinne Diacre a décidé de se passer de Gaëtane Thiney pour ce 8e de finale et aligner une attaque atypique. Si la défense et le milieu ne bougent pas, l’animation offensive est confiée à Eugénie Le Sommer et Viviane Asseyi sur les côtés avec un duo Valérie Gauvin – Kadidiatou Diani devant. Le début de rencontre donne raison à la coach française puisque ce sont les Bleues qui prennent le jeu à leur compte et obtiennent 2 corners en 6 minutes. C’est pourtant Marta qui s’offre la première frappe du match mais largement à côté (9e).

Le match se crispe et les coup de pieds arrêtés s’enchaînent des deux côtés. Entre fautes et corners, personne n’arrive à se montrer réellement dangereux jusqu’à la 23e minute. Diani s’arrache côté droit puis centre, Gauvin propulse le ballon au fond des filets de l’épaule alors qu’elle percute la gardienne brésilienne Barbara. Les deux joueuses restent au sol puis l’arbitre Canadienne Marie-Soleil Beaudoin décide d’aller regarder la vidéo pour valider ou non, ce but français. Décision difficile à prendre, elle refuse finalement le but et les deux équipes restent à 0-0.

Avec des fautes des deux côtés, le match est haché, sans rythme, donc terne. Aucune des deux équipes n’arrive à développer quelques chose d’intéressant sur des phases longues, il y a toujours une adversaire pour venir couper le jeu par une faute. Dans les arrêts de jeu, Cristiane n’est pas loin d’ouvrir la marque pour le Brésil. Après un rush coté gauche, elle se présente seule face à Sarah Bouhaddi dans un angle fermé et la gardienne des Bleues détourne en corner. Quelques instants plus tard, c’est Amel Majri qui est en bonne position après un joli décalage d’Elise Bussaglia mais la frappe de la Lyonnaise passe au dessus du but. A la pause, les deux équipes restent sur un 0-0 décevant, et 1 carton jaune partout.

Plus de jeu en 2e

La 2e période débute sur un autre tempo, ce sont les Françaises qui mettent le rythme. Asseyi percute vers le centre puis décale Le Sommer qui manque son centre (49e). 3 minutes plus tard, c’est finalement Valérie Gauvin qui ouvre le score après un nouveau travail phénoménal de Kadi Diani côté droit (52e). Les Bleues jouent plus haut mais ce sont les Brésiliennes qui se montrent dangereuses notamment avec Cristiane qui vois sa frappe détournée par Bouhaddi du bout du gants in-extremis sur sa barre. Après un but refusé pour hors-jeu, le Brésil égalise par Thaisa d’une frappe croisée imparable pour la Française (63e).

Si le jeu est plus ouvert en seconde période, il n’en est pas moins stressant après l’égalisation brésilienne car le K.O. peut arriver à n’importe quel moment. Tamires profite d’un décalage pour aller marquer le 2e but brésilien… Refusé ensuite logiquement pour 3 positions de hors-jeu simultanées des attaquantes brésiliennes. Si Thiney entre à la place d’Asseyi qui marchait un peu sur les pieds de Diani depuis quelques minutes, elle apporte un meilleure tenue de balle mais pas grand chose offensivement. En revanche, la joueuse du Paris FC n’hésite pas à aller se frotter à ses adversaires pour les empêcher de développer du jeu. L’entrée de Cascarino à la 90e va apporter de la vitesse devant durant les prolongations.

Cristiane out, Henry la libératrice

Dès le début, Cristiane se blesse sérieusement sur une frappe tentée de loin pour surprendre Bouhaddi. Longtemps au sol, en pleur, elle laisse ses partenaires orphelines car une fois remplacée par Geyse, l’attaque des Brésiliennes ne sera plus la même. Le temps fort est à nouveau français mais c’est Griedge Mbock qui se distingue en sauvant sur sa ligne un frappe de Debinha qui avait percé la défense française côté droit avant d’ajuster la gardienne des Bleues.

Au changement de côté, on sent que le match peut aller aux tirs au but, mais c’est sans compter sur la détermination des Bleues. Infatigable, Diani fait à nouveau le show sur le front de l’attaque et obtient un coup franc qu’Amel Majri dépose plein centre de la surface. Amandine Henry surgit devant sa défenseure, tend son pied gauche et envoie le ballon au fond des filet pour le 2e but français de la soirée (107e). A plusieurs reprises, les Françaises ne sont pas loin d’inscrire le 3e but mais se contentent de la plus petite des marges pour rester en vie de leur Mondial.

Rendez-vous au Parc des Princes vendredi à 21h, ce sera contre l’Espagne ou plus probablement les Etats-Unis.

Comments are closed.