jeudi 25 octobre 2018

PUBLICITÉ

WTA Finals – Svitolina et Pliskova qualifiées

Embed from Getty Images

A l’issue de la dernière journée du groupe blanc, Elina Svitolina et Karolina Pliskova se sont qualifiées pour les demi-finales des Masters, en battant respectivement Caroline Wozniacki et Petra Kvitova.

Petra Kvitova n’avait que peu de chances de se qualifier pour les demi-finales, mais une chose était certaine : la survie de ses espoirs passait par une victoire sur sa compatriote, Karolina Pliskova, qui ne l’avait jamais battue. Mais il était écrit que ce tournoi ne sourirait décidément pas à la double gagnante de Wimbledon, qui s’est inclinée en deux sets, 6-3 6-4 : avec trois défaites en autant de matches, la gauchère tchèque va pouvoir prendre des vacances bien méritées après une année couronnée de cinq titres.

Pliskova se qualifie de son côté pour les demi-finales pour la deuxième année consécutive. Terminant deuxième du groupe, elle y affrontera la gagnante du groupe rouge dont le nom n’est pas encore connu.

Avec trois victoires en trois matches, Elina Svitolina renaît, surprend le monde et fait un joli pied de nez à tous les commentaires désobligeants ou simplement inquiets que sa perte de poids spectaculaire avaient provoqués ces derniers mois. Sur une surface qui convient bien à son jeu, l’Ukrainienne a dominé la tenante du titre, Caroline Wozniacki, en trois sets intenses (5-7 7-5 6-3).

La Danoise, pour garder une chance de se qualifier, devait s’imposer en deux sets. Cette victoire aurait éliminé l’Ukrainienne. C’est donc dans une ambiance tendue que le match a débuté, et a souri à l’ancienne numéro 1 mondiale, agressive et volontaire, tandis que Svitolina reculait et peinait à trouver son rythme. Jusqu’à 6-5 dans le deuxième set, où, haussant son jeu d’un cran et prenant plus d’initiatives tandis que Wozniacki semblait trop prudente, la native d’Odessa finissait par breaker son adversaire, à sa cinquième balle de set, scellant sa qualification. 

A l’issue de la conférence de presse d’après-match, Caroline Wozniacki a révélé qu’elle avait appris cet été être atteinte de polyarthrite rhumatoïde, une maladie auto-immune inflammatoire des articulations. 

Demain, se joueront les derniers matches du groupe rouge : Naomi Osaka et Kiki Bertens ouvriront le bal, avant qu’Angelique Kerber et Sloane Stephens ne rentrent sur le court.

Comments are closed.