mercredi 23 avril 2014

PUBLICITÉ

Vidéo : à la rencontre de Belinda Bencic

A 17 ans, la Suissesse Belinda Bencic est une des étoiles montantes du tennis féminin. Vainqueur de Roland-Garros et de Wimbledon l’an passé en junior, la joueuse est déjà considérée comme la future Martina Hingis. CNN l’a rencontrée en Floride, où elle s’entraîne dans l’Académie de Chris Evert.

BELINDA BENCIC : « La première fois que j’ai posé mes pieds sur un terrain de tennis, j’ai essayé de jouer et je me suis beaucoup amusée. »

CHRIS EVERT, vainqueur de 18 titres du Grand Chelem : « Je vois une ressemblance entre elle avec Marina Hingis. Vous pouvez l’apercevoir au niveau des mains, la manière avec laquelle elle attrape la balle sans vouloir la laisser filer. Elle est très concentrée et très structurée, tant mentalement qu’émotionnellement. Je pense qu’elle a tout. »

BELINDA BENCIC : « C’est un très beau compliment qui me rend très fière. Marina Hingis m’a inspirée et sa mère m’a entraînée. C’est pourquoi on peut avoir la même technique. Je suis très reconnaissante envers elle qui m’a appris tout ce que je sais à ce jour. »

CHRIS EVERT : « Quand Belinda et sa famille sont venues pour la première fois à l’Evert Tennis Academy il y a quelques années, la famille jouait avec un partenaire d’entrainement et un coach. A seulement 14 ans, elle était déjà bien entourée. Au moment où je l’ai vue, j’ai tout de suite su qu’elle avait le facteur X. »

Sur son année 2013 de tous les succès avec Roland Garros et Wimbledon…

BELINDA BENCIC : « Il s’agissait d’un moment très spécial à mes yeux. J’allais être en la finale de Wimbledon et même si c’était la finale junior, c’était très spécial et j’en étais très fière. Le match était difficile et on était toutes les deux vraiment nerveuses. Mais je suis heureuse d’avoir gagné. »

La plus jeune joueuse à l’Australian Open

BELINDA BENCIC : « Je pense que tout s’est mis en marche, toutes ces choses sur lesquelles j’ai travaillé durant la saison et hors saison. J’étais très confiante à l’Open d’Australie. Je savais que je pouvais affronter ces joueuses. »

Son pouvoir marketing…

CHRIS EVERT : « Je ne pense pas que Belinda soit ce genre de personne, car je crois que sa priorité est d’être une gagnante. Elle veut remporter des matchs de tennis. Elle n’a pas vraiment besoin d’être en couverture du magazine Vogue ou encore de Tennis Magazine. »

BELINDA BENCIC : « Beaucoup de personnes ont tendance à penser que j’ai beaucoup de pression sur les épaules, mais je ne le vois pas comme cela. Je profite de l’instant présent. Je pense qu’on a moins de pression lorsqu’on a quelqu’un à ses côtés pour nous encourager. »

Retrouvez Open Court chaque mois sur CNN International : www.cnn.com/opencourt

Poster un commentaire