lundi 22 septembre 2014

PUBLICITÉ

Les Bleues font tomber les États-Unis !

Le Tournoi de Paris, qui concluait la préparation des Bleues pour le Mondial, s’est achevé dimanche par une superbe victoire face aux État-Unis. Résumé complet des trois jours.


Une défaite amer face à l’Australie
Les Françaises ont parfaitement réussi leur entrée dans le tournoi : une défense solide et le jeu rapide leur ont permis de battre la Chine assez largement (74-54). Le début de match face à l’Australie est dans la continuité. Céline Dumerc pose beaucoup de  soucis à la défense des Opals et met ses lancers. Ça semble bien partie pour la France. Pourtant, une grosse baisse de régime en cours de Q1 permet aux Australiennes de passer devant.13-12 à 2:30 de la fin du Q1. Les filles de Valérie Garnier tentent de se reprendre mais l’Australie enchaîne les paniers tout en proposant une défense impeccable, ce qui lui permet de rester devant en fin de Q1 : 15-19. Petit à petit, l’écart de points se creuse entre les 2 équipes. La défense française semble ne plus du tout gêner les Australiennes et les Bleues, qui parviennent tout de même à s’ouvrir de nombreuses fois le chemin du panier, manquent furieusement de réussite (elles finissent le match avec seulement 33% de réussite à 2 pts, contre 59% pour l’Australie). Score final : 55-71.

L’exploit face aux États-Unis
Après la défaite de la veille, sans même penser à la victoire, on espère un sursaut d’orgueil des Bleues face à la meilleure équipe de monde. Et dès la première minute de jeu, on voit les Françaises présentes et prêtes à en découdre. Mais on sent aussi que les Américaines ne sont pas venues pour plaisanter. Le jeu est rapide, intense et malgré ses efforts, la France se fait distancer petit à petit. Valérie Garnier tente se recadrer très rapidement ses joueuses pour stopper l’hémorragie : « On ne peut pas jouer cool face à cette équipe !« . En fin de Q1, l’écart est déjà de 14 points (6-20). Mais dès le Q2, les Françaises se reprennent et haussent leur niveau de jeu. Malheureusement, leur rigueur n’est pas récompensée puisque la réussite n’est toujours pas au rendez-vous. Sandrine Gruda, habituellement si efficace, fait même un air ball sur un lancer-franc. Un raté surréaliste qui semble agir comme un électrochoc sur la Française. En effet, si en fin de Q2, la France est toujours largement derrière (26-38) Gruda a déjà mis 14 points et les Bleues peuvent également compter sur la 2ème « Américaine » du groupe, Céline Dumerc, en forme elle aussi avec 4 points et 5 passes.

basket-france-sandrine-gruda-09-2014.jpg

C’est une équipe de France conquérante et appliquée qu’on retrouve en seconde mi-temps. La défense sur les Américaines est intense (comme le montrent les 5 fautes d’Helena Ciak) mais efficace et petit à petit, les Bleues font déjouer la Team USA. Et le travail paie : la réussite est de retour. Sandrine Gruda continue d’enchaîner les paniers (elle égale son record en équipe de France : 26 pts, et réalise un double double en prenant pas moins de 15 rebonds !), Emilie Gomis, qui sort d’une opération au mois de mai, retrouve sa magie et régale le public de paniers à 2 et 3 points. Les nouvelles ne sont pas en reste puisqu’Ana Maria Cata-Chitiga met 12 points et finit la rencontre avec un beau 80% de réussite. Les systèmes sont parfaitement exécutés et Valérie Garnier, privée d’Endy Miyem (sortie par mesure de précaution suite à une douleur au mollet) fait tourner son effectif pour maintenir l’intensité du jeu (le banc français inscrira 36 points).

Valérie Garnier fait tourner son effectif.

Valérie Garnier fait tourner son effectif.

Dumerc, Lardy, Skrela et Salagnac tiennent tête aux Américaines et pèsent lourd sur leur défense. Marielle Amant, elle aussi, réalise un bon match. Les Bleues sont totalement décomplexées et petit à petit, refont leur retard jusqu’à passer devant à un peu plus de 3 minutes de la fin. Coubertin est en feu ! Taurasi, McCoughtry et Moore ne trouvent plus de solutions. Un superbe 3 points de Sue Bird leur permet de rester au contact mais cela ne suffit pas tant les Françaises sont déchaînées. Et au jeu de la gestion des possessions et des fautes, la France ne tremble pas. Dans les dernières secondes, Dumerc met 3 lancers sur 4 et Diandra Tchatchouang met définitivement la France à l’abri en réalisant un sans faute.

Dernier coaching brûlant avant la victoire

Dernier coaching brûlant avant la victoire

Coup de sifflet final : la France vient de battre la Team USA, invaincue depuis septembre 2010, 76-72. On espérait un sursaut d’orgueil, on a eu une équipe de France héroïque.

Est-ce qu’on a aimé ce match : oui ! Est-ce que nous avons une grande équipe de France : oui ! Est-ce que cela veut dire qu’on sera favori pour le Mondial : bien sûr que non. Mais cette victoire fait beaucoup de bien et va permettre à ce groupe de démarrer la compétition avec un capital confiance qui aura son importance.

 

Les Bleues sont prêtes pour le Mondial

Les Bleues sont prêtes pour le Mondial

 

Poster un commentaire