mercredi 15 février 2017

PUBLICITÉ

Laura Dahlmeier remporte son 3ème titre !

Deux jours de repos et les biathlètes étaient de retour sur la piste d’Hochfilzen pour la course la plus compliquée physiquement : l’individuel. Les favorites ont, une nouvelle fois, répondu présentes à l’inverse des tricolores dans un jour sans.

Dahlmeier invincible, Dorin-Habert hors course

L’individuel est une course particulière où les athlètes s’élancent toutes les 30 secondes avec quatre passages sur le pas de tir, ce format n’est pas le plus apprécié des biathlètes notamment par Marie Dorin-Habert qui n’a pas réussi à conserver son titre obtenu la saison passée à Oslo. Dès le début de la course, la tricolore était hors du coup avec 2 fautes sur le premier passage derrière la carabine et n’a pas su relever la tête au fur et mesure des tours, elle termine à une décevante 40ème place loin de ses principales concurrentes. Ces dernières sont un exemple de régularité depuis le début de ces mondiaux, Laura Dahlmeier (photo) était plus rapide que la tchèque Gabriela Koukalova pour remporter sa troisième médaille d’or en Autriche malgré une faute dès le 1er tir couché pour les deux athlètes. Elle devance sa rivale de 24 secondes. En progression constante depuis quelques mois, l’italienne Alexia Runggaldier obtient une magnifique troisième place grâce à un sans faute au tir. Elle montre une certaine homogénéité dans le camp italien. 

Longtemps en tête, Kaisa Mäkäräinen a craqué sur son dernier tir pour prendre finalement la 15ème place à plus de 3 minutes de l’allemande. Un peu à la peine en Autriche, Dorothea Wierer termine juste derrière la finlandaise et n’est pas à son aise sur ces mondiaux. Tout l’inverse de Darya Domracheva qui réussit parfaitement son come back : la biélorusse prend la 13ème place et aurait pu espérer bien mieux sans ses 3 fautes.

Des bleues en difficultés

Chez les françaises, peu de motifs de satisfaction sur cet individuel, Justine Braisaz (48ème, 4 fautes), qui semblait avoir retrouvé ses sensations sur la poursuite, a condamné toute chance de podium avec ses 5 fautes malgré un niveau en ski plus que correct. Les deux jeunes du groupe, Célia Aymonier (25ème, 3 fautes) et Anaïs Chevalier (38ème, 2 fautes), ont connu un tir de meilleure qualité mais une méforme sur la piste, la chaleur autrichienne n’aidant pas. Elle n’espérait pas beaucoup de cette première course dans la compétition, Anaïs Bescond, qui se remet d’un coup de froid attrapé en début de semaine, n’a pas pu défendre ses chances et termine 53ème avec 4 fautes.

Les françaises auront l’occasion de réagir dès vendredi avec le relais, une autre place que sur le podium serait une déception tant elles sont régulières depuis le début de la saison sur ce format. 

Poster un commentaire