lundi 1 juin 2015

PUBLICITÉ

Frédéric Bougeant : « Les filles ont accepté le statut de favorites ! »

Après le titre de Champion de France décroché par le Fleury Loiret Handball ce dimanche, et après de longues minutes à féliciter ses joueuses et son staff, puis à féliciter ses adversaire et enfin à l’issue d’une cérémonie interminable, Frédéric Bougeant nous a accordé quelques minutes pour revenir sur cette folle saison du handball féminin.

Frédéric c’est une grande satisfaction, pas encore un aboutissement car tu es là jusqu’en 2020 mais on t’imagine tout de même heureux ce soir ?

Oui on a bien travaillé. On y a été étape par étape. On a gagné 3 trophées nationaux en 12 mois, c’est assez exceptionnel (CDF2014, CDL et LFH 2015). Bravo au public aussi car quand il est comme ça, on est difficile à jouer à domicile. Bravo aux filles qui n’ont jamais rien lâché et qui ont accepté le statut de favorites et les objectifs qu’on s’était fixé en juillet. Ça n’était pas simple de s’y tenir. On a joué avec l’envie de devenir Champion et c’est fait. Bravo aux bénévoles et aux dirigeants qui nous soutiennent aussi et qui nous permettent de travailler dans d’excellentes conditions. Ça a été une saison fantastique à vivre de l’intérieur.

La finale a été serré, vous êtes menés à la mi-temps. Qu’est-que tu dis à tes filles à ce moment là ? « On va être Champion, le public est avec nous ? »

Pas vraiment, on est pas dans ce fonctionnement un peu Méthode Coué et cætera… Ce n’est pas ma tasse de thé. Donc on avait des stratégies, on a pas bien défendu en première mi-temps et Issy a bien joué le coup pour durer dans ce match et nous faire douter. On avait décidé d’alterner défense en 6-0, en 5-1 et prise stricte parce qu’en face il y avait une belle équipe mais une équipe jeune. Notamment sur la maturité tactique car on savait qu’en retardant au maximum nos initiatives tactiques, on allait leur poser des problèmes dans les moments importants et donc on ne voulait pas sortir nos biscuits ni mercredi ni en première mi-temps. Il fallait être au contact pour poser des problèmes au bon moment et c’est ce qu’on à fait ce soir. Je crois qu’à partir de ce moment là, on a pris le dessus, on a mis la main sur ce match et là il ne pouvait plus nous arriver grand-chose.

A la fin du match, on t’as vu parler un long moment à l’oreille de Pablo Morel qui pour sa première saison est en finale de LFH, tu lui a dit qu’il était l’avenir du handball ?

Je lui ai dit qu’il faisait partie de ces entraîneurs qui par leur travail, rendent les autres équipes meilleures surtout ! Il nous oblige à réfléchir en permanence, à nous poser des questions, à nous remettre en question. Pablo fait partie de ces entraîneurs et Issy de ces équipes qui vous rendent meilleurs à chaque opposition contre elles donc je l’ai félicité pour sa saison et tout son travail.

Un petit mot sur Le Havre ton ancien club qui descend en seconde division ?

C’est un week-end particulier pour moi. Depuis deux jours j’essaie de préparer mes parents à cette situation là parce que malheureusement je le sentais arriver, c’est dur pour eux au niveau affectif. On avait tout fait là-bas, tout gagné : deux Coupes de France, une Coupe d’Europe, 5 fois vice-champions, j’ai été champion de D2 il y a 13 ans dans ce club … Malheureusement c’est la conséquence de trop d’inexpérience à la direction, trop de jeunesse. Ce métier là est dur, il est réservé aux gens qui ont de l’expérience et le bureau directeur… Je leur avait dit qu’à mon avis ils n’étaient pas suffisamment compétents, ils avaient été vexés mais voilà, la situation actuelle m’a donné raison. J’espère qu’il va y avoir des gens pour relever le projet havrais parce que la LFH sans Le Havre ça va être bizarre.

Ce championnat a été très homogène, jusqu’à la fin on n’a pas su qui allait monter ni descendre, tu penses que ça fait progresser le handball en général ?

Je pense qu’on voit des beaux matchs ! On donne un belle image de notre sport, les filles sont sérieuses et ça donne un très belle image du handball. Après je ne m’occupe pas du handball de manière générale, on a déjà beaucoup à faire ici avec le projet de Fleury et avec mes collègues on essaie de faire avancer ce club mais globalement je pense que le handball féminin va bien et Fleury est un beau Champion cette année.

Poster un commentaire