dimanche 30 août 2015

PUBLICITÉ

Emmanuel Mayonnade : « L’UMB-B peut viser une place dans les 6 premiers. »

Après une saison difficile débutée difficilement mais terminée en boulet de canon, assurant le maintien et un titre européen, l’Union Mios Biganos-Bègles a bien failli être reléguée administrativement à l’intersaison. Reparti en LFH avec un effectif largement amputé de ses meilleures joueuses, le coach girondin Emmanuel Mayonnade se veut néanmoins positif.

C’est une nouvelle saison qui débute et surtout une nouvelle aventure après une belle saison et une intersaison difficile. Quelle seront les objectifs cette saison ?

Vous savez c’est un peu ce qu’on vit tous les ans en fait. Mais oui l’intersaison a été agitée, c’est peut-être d’ailleurs l’intersaison la plus difficile qui m’est été donnée à vivre jusqu’à présent. Maintenant on va tacher de relever la tête de bosser et je pense que légitimement on peut viser une place dans les 6 premiers. On sait combien ce sera compliqué, on sait que ce sera difficile mais voilà je préfère viser haut et me tromper en fin de saison que viser bas juste pour avoir le plaisir d’avoir raison.

D’autant plus qu’on le répète chaque année, la Ligue Féminine se resserre et l’année dernière où tout le monde a quasiment battu tout le monde, ça a été encore plus le cas.

Effectivement, tout va très très vite. C’est une évidence, l’étau se resserre pour tout le monde. Il y a des équipes qui sont certainement plus à l’abri que d’autres mais il y a un ventre mou de 5-6 équipes qui ont du mauvais sang à se faire en fonction des éventuelles blessures à gérer. Il faut rester concentrer, ne jamais se relâcher, ne jamais rien lâcher non plus. Et comme je le dit, il y a quelques équipes dont nous faisons partie qui peuvent avoir des soucis çà se faire si la mayonnaise ne prend pas ou si une première déconvenue vient bouleverser ou chahuter le parcours d’une équipe. Il faut donc être vigilant sur l’ensemble de la saison.

Comments are closed.