mardi 30 juin 2015

PUBLICITÉ

AC Bobigny, nouveau Champion de France à 7

Nous étions ce week-end à Marcoussis pour les finales des championnats de France de rugby à 7. Le LMRCV (Lille – Villeneuve d’Ascq) cède son titre aux filles de Bobigny, auteures d’une très belle finale.

Durant deux jours, une petite centaine d’équipes, masculines et féminines, se sont retrouvées sous le soleil de plomb de Marcoussis. Chez les filles, la compétition a été scindée en deux niveaux : le championnat fédéral et le championnat Elite.

Le tournoi Elite comprenait les 16 meilleures équipes de Top 8, Armelle Auclair et Fédérale qui se sont qualifiées lors des premières phases le week-end du 30-31 mai. Lors de la première journée, elles se sont affrontées au sein de 4 poules, puis les matchs de classements ont eu lieu le dimanche. Les favoris de chaque poule étaient des équipes de TOP 8 (Bobigny, LMRCV et Montpellier notamment). Elles sont sorties premières de leur groupe et se sont qualifiées pour les 1/4 de finale CUP le dimanche, alors que les 8 autres équipes ont disputé les 1/4 de finale BOWL.

Toutes les équipes ont ensuite disputé une demi-finale, en fonction de leurs résultats : les 4 meilleures équipes ont joué les 1/2 finales CUP, où l’on a retrouvé sans surprise Bobigny, le LMRCV, BSORF (Saint Orens) et Bayonne, seule équipe d’Armelle Auclair. Les autres équipes étaient en 1/2 finale PLATE, BOWL ou SHIELD.

Le LMRCV et Bobigny ont largement dominé leurs demi-finales respectives, et se sont donc retrouvés sur le terrain d’honneur de Marcoussis pour disputer la finale des championnats de France. Les lilloises sont venues défendre leur titre mais aussi et surtout tenter d’oublier leur finale de TOP 8 ratée contre Montpellier. Le LMRCV était d’ailleurs l’une des seules équipes à avoir fait jouer sa joueuse internationale à 7 (Shannon Izar), alors que la plupart des autres championnes d’Europe n’ont pas porté le maillot de leur équipe ce week-end, même si elles étaient présentes sur le site.

Mais les « Putains de nanas » n’ont pas réussi à développer leur jeu face à une équipe de Bobigny impressionnante de facilité, rapide et précise. Une nouvelle fois, les nordistes semblent avoir été paralysées par la pression et l’envie de gagner ce titre, en oubliant de jouer. Malgré quelques accélérations assez impressionnantes d’Izar, le LMRCV n’a marqué qu’un essai, alors que les franciliennes ont enchainé 4 réalisations. Le collectif de Bobigny a rendu leur domination incontestable et leur jeu fluide. Les joueuses de Seine Saint-Denis se sont donc logiquement imposées 22 à 7.

Les filles de l’AS Rouen ont largement remporté leur finale contre Narbonne (26-5) et remportent donc le titre de Championnes de France fédérale à 7.

Comments are closed.