mardi 21 octobre 2014

PUBLICITÉ

Yacine Sène : « C’est normalement ma dernière saison »

Capitaine des Flammes Carolo de Charleville-Mézières, Yacine Sène nous a annoncé juste avant l’Open LFB sa décision d’arrêter sa carrière en fin de saison pour retourner vers le domaine du droit. Elle évoque avec nous également les ambitions du club qui jouera la Coupe d’Europe pour la première fois de son histoire.

Yacine c’est une nouvelle saison qui débute pour les Flammes Carolos avec le bonus de la Coupe d’Europe pour la première fois, comment on aborde tout ça à Charleville ?
Cette nouvelle saison je pense que pour le club ça va être une grande découverte puisque la Coupe d’Europe est une marche supplémentaire qui a été franchie dans l’histoire du club. Donc oui ça va être une belle découverte pour tout le monde.

Justement votre effectif s’est renforcé, notamment avec l’arrivée d’Olayinka Sanni qui a une grosse expérience internationale, quels seront les objectifs du club cette saison ? Faire aussi bien ?
Les objectifs c’est faire si possible un petit peu mieux que l’année dernière. Sachant qu’en jouant sur deux tableaux c’est toujours un petit peu compliqué pour les équipes qui évoluent en Ligue Féminine. Ce serait bien de faire aussi bien que l’année dernière, voire un peu plus en se qualifiant directement pour une place européenne. Maintenant l’équipe a été construite pour arriver à tenir sur les deux tableaux avec d’autres joueuses qui sont jeunes, d’autres qui ont déjà connu l’Euroligue et l’Eurocoupe donc on va essayer de tenir tête partout.

Et vous comment vous vous sentez ? Sachant que c’est l’Open, c’est la reprise de la saison il y a de l’effervescence et la proximité des Ardennes avec vos supporters qui vont faire certainement le déplacement…
Je pense que comme mes coéquipières je suis très excitée. On sait qu’il y a du monde qui va venir nous soutenir, il y a un bus qui été affrété pour venir sur l’Open donc c’est plaisant. Et c’est bien pour les Ardennais puisqu’on sait qu’il n’y a pas beaucoup d’équipes pros dans cette région, il n’y a plus de foot mais il y a quand même l’équipe masculine (Pro B). Mais c’est vrai qu’au basket du coup on est les seuls. Et puis tout ça va offrir aussi une vitrine sur l’Europe que les Ardennes n’ont pas connu depuis longtemps donc je suis très heureuse de tout ça.

Vous vous sentez prêtes physiquement et mentalement ?
Prête sur tous les points oui ! (Rires) Je me suis bien préparée, on s’est bien préparées. Après en début de saison il y a toujours un petit temps de rodage et puis voilà… (Hésitation) Et puis c’est normalement ma dernière saison donc je suis encore plus prête que d’habitude ! (rires)

Ah ben voilà, on y arrive…. Donc vous arrêtez en fin de saison ?
Oui il y a retraite après. Bon on a toujours des plans et les choses se font toujours différemment mais oui c’est prévu d’arrêter en fin de saison, c’est ma dernière saison en Ligue Féminine.

Qu’est-ce qui vous pousse à prendre cette décision ? C’est mental, physique ou c’est simplement le choix de privilégier l’après-basket ?
C’est vraiment un choix parce que physiquement je me sens encore bien, jeune, oui je suis jeune ! (rires) Mais c’est un choix de femme et un choix de vie aussi, me diriger vers autre chose.

Vous savez déjà ce que vous allez faire ensuite ?
Oui je sais déjà ! Je ne m’arrêterais pas si je n’avais pas de « plan B » on va dire. Donc je vais continuer dans le droit car j’ai fait des études là-dedans et j’aimerais continuer là-dedans.

Poster un commentaire