lundi 4 mai 2015

PUBLICITÉ

Montpellier remporte la Coupe de France !

Comme en 2014, le Tango Bourges Basket et le BLMA se disputent la Coupe de France en finale et il faudra aller jusqu’en prolongation pour les départager.
Si les deux équipes entrent tout de suite dans leur match, le premier quart est marqué par un gros manque de réussite à la finition des deux côtés. Bourges verrouille sa raquette (pour sa dernière en orange, Endy Miyem est intraitable) et enchaîne blocs et interceptions (6 rien que dans ce premier quart !). De leur côtés, les Gazelles, condamnées à tenter des tirs extérieurs, ne se laissent pas distancer pour autant : 14-19 en fin de Q1. Le 2ème quart s’ouvre sur un tir à 3 points de Pauline Lo qui permet à Bourges de compter 8 points d’avance. Si on se demandait si les Berruyères auraient les jambes après les 3 matches de finale du Championnat, nous avons une réponse : elles ne lâcheront rien. Mais en face, les filles de Valery Demory n’ont pas l’intention de laisser filer la victoire et rendent coups pour coups, à l’image de ce panier à 3 points inscrit par Ingrid Tanqueray juste après une contre-attaque de Paoline Salagnac. Après 3 minutes de jeu, Bourges compte toujours 7 points d’avance mais ne parvient à prendre une avance plus confortable malgré sa maitrise du jeu. Et, comme il fallait s’y attendre, les tirs à 3 points de Skrela d’abord et Tanqueray ensuite (encore elle !) permettent au BLMA de recoller au score. 24-25 à 4 minutes de la pause. Montpellier passe même devant Bourges mais Romane Bernies, qui a manifestement décidé de soigner sa sortie, Jo Leedham, une nouvelle fois au rendez-vous, Endy Miyem et Marianna Tolo permettent à Bourges de regagner les vestiaires avec une légère avance : 31- 34

C’est dans le 3ème quart que les Gazelles commencent à récolter les fruits de leur patience et de leur application. Les erreurs se font plus rares et la défense gène Bourges dont les attaques deviennent plus brouillonnent. À tel point que les Gazelles entament le 4e quart en tête : 45-42. À 10 minutes de la fin, le duel s’intensifie. Côté Berruyer, la fatigue commence à se faire sentir et Montpellier en profite pour creuser l’écart : 49-44. Mais les coéquipières de Céline Dumerc parviennent à revenir à 49-49 à 7min de la fin de la rencontre. Aucune des 2 équipes de parvient à faire la différence : la défense Tango tient bien mais le BLMA rentre ses shoots extérieurs et chaque petite erreur coute chère. Dans la dernière minute, les 2 équipes sont à égalité et, comme un symbole, c’est Endy Miyen qui réalise un énorme bloc et est ensuite à la finition : 58-60 à 24 secondes de la fin. Elodie Godin permet finalement à Montpellier de disputer les prolongations. Probablement les 5 minutes de trop pour Bourges qui a beaucoup de mal à résister aux assauts des Gazelles, et en particulier à ceux de Gaëlle Skrela qui inscrit 9 points (en tout : 18 points, 5 rebonds, 7 passes : elle termine logiquement MVP du match) ! À 2 minutes de la fin, le BLMA compte 6 points d’avance mais Céline Dumerc joue clutch, retrouve alors son adresse à 3 points et permet à Bourges de revenir mais trop tard. D’autant que Montpellier bénéficie de nombreux lancers francs dans cette fin de match et creuse à nouveau l’écart. Ce sont finalement les Gazelles qui s’imposent 76-69 après une finale très disputée.

Basket-FinaleCDF-BLMA-mai2015_trophee

Les réactions d’après-match :

Anaël Lardy : « On sentait que physiquement ça commençait à être dur. On savait que la clé du match, c’était de fermer la raquette et que le rebond était important. Et en prolongation, c’est ce qu’on a fait. On a vraiment bien respecté ça : on a durcit notre rebond, notre défense et ça se gagne à peu de chose. Caps est encore en mode clutch avec ses 3 points mais quand on survit à 3 points, on n’est pas sûr de gagner et c’est ce qui s’est passé ce soir. On a réussit à trouver des solutions en attaque et ça se joue à peu mais voilà, c’est gagné !« 

Céline Dumerc : « Il y a une équipe de Montpellier qui a répondu présent, qui a mis des paniers, qui a joué le match à fond et nous on fait beaucoup trop d’erreur. On n’est pas dans nos standards. 76 points, même s’il y a une prolongation c’est beaucoup trop. On avait un schéma tactique défensif pour empêcher certaines choses et on a pris ces choses malgré tout. On n’a pas forcément toutes respecté ce qu’il fallait faire et chacune y a été de sa petite erreur. C’est sûr que c’est dû à la fatigue, à tout ça, mais les finales ça se joue à des détails et on ne peut pas se permettre de faire des erreurs. Ce qui nous a fait gagner le titre de Champions, c’est parce que justement, on a limité nos erreurs. On ne peut pas faire un match parfait, des erreurs il y en a, mais des erreurs qui ne coûtent pas cher. Ce soir, il y a des erreurs qui nous coûtent cher et chacune, à son tour, a fait une petite erreur. Après, Montpellier a vraiment jouer le coup et je pense notamment à Gaëlle (Skrela). C’est ma super pote donc bien sûr que je suis triste et que j’aurais préféré gagné mais je suis contente pour elle parce qu’elle a vraiment fait un très gros match.« 

 

 

Basket-FinaleCDF-mai2015-01.jpg

Comments are closed.