lundi 27 avril 2015

PUBLICITÉ

La belle réaction de Bourges

Après avoir été bousculées par Villeneuve d’Ascq lors du match aller, on attendait une réaction des Berruyères. Elle ne s’est pas faite attendre.

Dès les premières secondes de jeu, les Berruyères impriment un rythme soutenu. Le message est clair : si elles ont manqué d’engagement physique lors du match aller, ça ne sera pas le cas ce soir. Et les Guerrières auront fort à faire si elles veulent remporter leur 1er titre. La défense de Bourges est intraitable et permet aux filles de Valérie Garnier de mener 7-0 après 4 minutes de jeu. On a du mal à croire que 2 jours plus tôt, c’est Villeneuve qui dominait physiquement tant Bourges dispute chaque ballon et est omniprésent au rebond. Mais les Guerrières ne se démobilisent pas et parviennent à recoller au score à 11-11 grâce à un 3 points libérateur de Megan Mahoney (15 pts, 3 rbds et 4 pds). S’en suivent quelques minutes un peu plus « brouillon » pour Bourges, moins efficace. Villeneuve en profite alors pour passer devant pour la première (et seule) fois du match : 11-13. Les filles de Fred Dusart semblent enfin rentrer dans leur match et on craint alors que Bourges ne parvienne pas à retrouver la belle attitude des premières minutes. Mais à domicile, devant un Prado qui les pousse tant qu’il peut, les Berruyères se reprennent. Revenues à 13-13 sur lancers francs, elles enfoncent le clou grâce à un superbe 3 points de Paoline Salagnac (15 pts, 8 rbds), impeccable durant toute la rencontre, suivi d’un autre de Céline Dumerc (8 pts, 2 rbds, 7 pds et 2 interceptions) qui exulte et galvanise son équipe.

En fin de Q1, Bourges est parvenu à creuser l’écart : 19-13. Et l’entame de 2eme quart temps le confirme puisque Bourges continue d’imposer son rythme et conserve son avance. De leur côté, les Guerrières déjouent, perdent des balles, sont absentes au rebond (36 vs. 26 en fin de rencontre) et manque de réussite : l’exact contraire du scénario du match aller. Côté berruyer, les paniers à 3 points (encore Salagnac suivie de Dumerc) rentrent les uns après les autres et l’écart entre les 2 équipes augmente. Mais personne ne veut rien lâcher dans ce match ultra physique, comme en témoigne le duel rugueux Dumerc/Brémont. Score à la mi-temps : 31-22

Basket_Dumerc_Bremont 2_playoffs2015

Au retour des vestiaires, la rencontre reprend sur le même rythme et les Berruyère comptent jusqu’à 16 points d’avance. Mais on ne surnomme pas les joueuses de Villeneuve d’Ascq les « Guerrières » pour rien. Petit à petit, emmenées par Mariele Amant (très efficace sous le panier) (15 points), Ann Wauters (11 pts, 7 rbds, 3 pds) et Mahoney, elles refont leur retard et reviennent à 4 points dans le 4ème quart. Mais Bourges est en forme, à l’image de Jo Leedham, MVP de la rencontre (15 pts, 12 rbds, 6 pds et 1 interception), et à  finalement le dernier mot.

Les 2 équipes devront dont se départager lors d’un match d’appui mardi à 20h45 au Prado (et en direct sur Sport+).

Les réactions d’après-match :

Valérie Garnier : « On a eu 1 jour entre les 2 matches. Ca évite de gamberger. Il faut chercher des solutions rapides mais c’est surtout l’intensité physique des joueuses et ce qu’elles ont dégagé qui a été important. C’est un match de série, tout le monde nous croyait mort : on est encore là. Maintenant on va essayer de faire quelque chose. On a juste un jour de repos pour faire récupérer les organismes et approfondir encore plus ce qu’on peut essayer de trouver pour s’améliorer.

Céline Dumerc : « On s’est revues en image et les images font mal à nos égos. On s’est fait bousculer, maltraiter, au match n°1 et on n’avait pas envie que ça se passe 2 fois. Ce n’est pas une question d’adresse : des tirs, on en avait et on ne peut pas toujours les mettre mais ne pas réussi à poser son jeu. Se faire bousculer, jouer sur les talons, ça ce sont des choses qu’on peut contrôler. Je crois qu’on avait toutes une petite rage en nous. On peut se faire battre par meilleur que soi et ça, il faut le concevoir et tout le monde doit en avoir conscience parce que Villeneuve est une très belle et une très bonne équipe. Si elles nous battent parce qu’elles sont meilleures, il faut l’accepter, mais pas parce que nous on ne fait pas notre travail et qu’on ne s’impose pas. En imposant notre jeu comme on l’a fait ce soir, on peut gagner. On peut perdre aussi, mais on a gagné ce soir. Maintenant, il y a un 3ème match, c’est 0-0, la balle au centre et c’est reparti avec, pour nous, l’avantage du terrain et ça c’est important.

Endy Miyem : « C’est pas facile de les voir revenir, mais en même temps on se dit qu’il ne faut pas lâcher parce que ce n’est pas parce qu’elles reviennent qu’elles vont passer devant donc c’est bien qu’on n’ait rien lâché jusqu’au bout. »

Géraldine Robert : « On savait que Bourges allait avoir une réaction, il fallait qu’on en ait une aussi mais malheureusement c’est Bourges qui a été plus fort aujourd’hui. On a laissé beaucoup de gomme pour remonter les 15 points. A la fin, on était fatiguées. On va essayer d’arranger ça pour mardi, de récupérer, de regarder la vidéo et de voir ce qui n’a pas marché. »

Basket_Dumerc_2015.JPG

Comments are closed.