mardi 18 juin 2013

PUBLICITÉ

ITW Isabelle Yacoubou : « Je suis comme une gamine à Disneyland »

Isabelle Yacoubou FranceIsabelle Yacoubou est intenable dans la raquette. Puissante, elle tire sa force dans le soutien du public et la solidarité collective de l’équipe.

Ladyhoop : On te voit à chaque fois demander au public de faire du bruit. C’est important pour toi de les entendre ?
Isabelle Yacoubou : Bien sûr. La Grande-Bretagne a été l’adversaire le plus physique. C’est elles qui nous ont mis le plus en difficulté. Donc quand les matches seront durs, on aura besoin du soutien de notre public. Il faut leur donner de bonnes habitudes (rires). Ils répondent présents donc c’est génial. Ça fait plaisir. Je suis comme une gosse à Disneyland. J’adore. C’est ma manière de m’exprimer, j’ai besoin que le public pousse pour être dans mon élément. Cette équipe est belle, avec de belles personnes, pas seulement des joueuses. Elle est composée de personnes qui ont du coeur donc c’est mérité.

Ladyhoop : Vous vous attendiez à ce que le match soit si compliqué physiquement ?
I.Y. : On les a joué deux fois. Elles nous ont battu en prépa et aux JO, on les a braqué. Donc on s’attendait à un gros match. Mais nous aussi on a grandi en tant qu’équipe. La GB ce sont des petites qui ne lâchent rien. Le coach a du pousser une gueulante parce que c’était un peu dangereux pour nos ailières.

Ladyhoop : Ce soir, le secteur intérieur a de nouveau été très performant.
I.Y. : Hier, les ailières ont fait un gros match, elles ont mis leurs 3 pts et ça ouvre la raquette. Ca nous permet de nous exprimer. On est la force principale de cette équipe mais tout le monde participe. Et si on peut être aussi performante, c’est parce que nos ailières sont dangereuses.

Ladyhoop : Comment vous abordez le prochain tour ?
I.Y. : On a gagné une bataille, pas la guerre. On va soigner les armes, c’est-à-dire nos corps et on sera prête à repartir.

Cet article ITW Isabelle Yacoubou : « Je suis comme une gamine à Disneyland » est apparu en premier sur LadyHoop.com.

Comments are closed.