EuroBasket 2017 : les Bleues offrent une finale à Dumerc et Skréla

EuroBasket 2017 : les Bleues offrent une finale à Dumerc et Skréla

24 juin 2017 0 Par Florian Polteau

La France a longtemps lutté contre la Grèce avant de l’atomiser dans le dernier quart-temps, se qualifiant pour sa 3e finale européenne d’affilé. Pour leur dernier match en Bleu, Céline Dumerc et Gaëlle Skréla auront donc l’opportunité de gagner un titre.

Le début de match est difficile pour les Bleues qui multiplient les imprécisions et se retrouvent rapidement obligées de sortir Diandra Tchatchouang après 2 fautes. Les Grecques prennent le match en main et mènent 7-2 après 3 minutes de jeu. A la mi-chemin du 1er quart temps, c’est Gaëlle Skréla qui permet aux joueuses de Valérie Garnier de passer devant pour la première fois (7-8). Mais les Grecques ne lâchent rien et reviennent à chaque fois, même après avoir encaissé un 8 à 0. Un des points forts des Grecques, c’est leur adresse à trois points. Et avec 3 réussis dans les 8 premières minutes, elles repassent devant (15-14). Les Bleues font alors confiance à la jeunesse d’Alexia Chartereau qui grâce à 5 points leur permet d’être devant à la fin du 1er quart (23-17).

Le début du 2e quart voit les hellènes revenir dans la partie mais maintenues à distance par un 3 points d’une autre jeune qui se montre, Marine Johannes. Plus défensive, la 2e période voit les Grecques rester à petite distance. Même sur le terrain, le jeu intérieur est dominé par les Bleues qui prennent quasiment tous les rebonds (19 à 7 !) obligeant leurs adversaires à shooter de loin. A la mi-temps, les Françaises restent à bonne distance, mais toujours sous la menace (35-30).

La France passe la 4e

Si la France domine aux rebonds (38 à 20 en fin de partie), les Grecques ne lâchent pas et leurs paniers à trois points leur permettent de rester dans le match et de revenir à égalité (47-47) à 2 minutes de la fin du 3e quart temps. Une faute technique sifflée contre la Grèce permet à Endy Miyem de mettre 3 lancers francs précieux et de reprendre 3 longueurs d’avance. Puis 5 grâce à deux lancers pour Marielle Amant. A la fin du 3e quart, les Bleues restent sur le même écart de  5 points (52-47).

Si le début de 4e période est difficile et brouillon, il faut un contre énorme de Diandra Tchatchouang pour relancer les Françaises. Grâce à un 3 points d’Olivia Epoupa puis un de Marine Johannes, elles prennent le large et 10 points d’avance (60-50). En prenant la Grèce à son propre jeu, les tirs à longue distance, les Bleues appuient sur l’accélérateur et prennent 19 points d’avance en quelques minutes (69-50). La fin de match n’est plus qu’une formalité pour les Françaises qui se permettent de toutes marquer au moins 1 point et de terminer la partie avec 22 points d’avance (77-55).

Les joueuses de Valérie Garnier s’offrent donc une troisième finale d’Euro d’affilé, et ce sera face à l’Espagne qui a de son côté battu la Belgique 68-52. Et surtout, elles offrent à Gaëlle Skréla et Céline Dumerc, une sortie digne de leur carrière internationale.