samedi 14 mars 2015

PUBLICITÉ

Emmeline Ndongue-Jouanin : « Je me présente aux élections départementales. »

Emmeline Ndongue-Jouanin revient sur sa participation à Championnes de cœur et nous parle de ses projets en dehors des parquets.

Qu’est-ce que ça fait de retrouver le parquet en tant qu' »ancienne » ?
Ça fait mal partout !

Ben alors ! Tu ne t’étais pas entrainée ?
J’avais fait un petit footing mais je ressors surtout de 3 jours de ski et ce n’est pas ma spécialité, je suis beaucoup tombée ! Donc là, avec le match par dessus, c’est compliqué ! Mais plus sérieusement, ça fait vraiment super plaisir. C’est extraordinaire, pour moi, de pouvoir jouer avec des filles comme Isa Filjakowski qui est un peu une idole à mon poste de jeu. Le jeu d’Odile (Santaniello) aussi est super. Ça fait du bien parce qu’on s’éclate !

On sent que vous vous amusez !
Oui ! Après, ce qui est compliqué c’est de ne pas trop tomber dans le jeu. En première mi-temps on n’a pas été tip top mais après on revient un peu plus dans le sérieux tout en continuant à se faire plaisir. Ça fait du bien, on aime faire ça ! Et puis ce qui est vraiment sympa c’est qu’on a vraiment fait participer tout le monde ! Les arbitres se sont échauffées avec nous, les petites filles qui sont entrées sur le terrain sont les petites de Loëtitia Moussard-Loubens et de l’arbitre Carole Delauné. On sent vraiment que c’est la fête du basket féminin et tout le monde y participe.

Emmeline NDongue_Chamionne de coeur 2

Que fais-tu depuis que tu as arrêté ta carrière de joueuse pro ?
Du ski !

Pas assez apparemment !
Clairement ! Non, plus sérieusement, je me présente aux élections départementales dans le Cher. C’est dans 2 semaines (ndlr : dans une semaine maintenant). Ça me fait du bien parce que je vais découvrir de nouvelles choses, je vais apprendre beaucoup. Et je pense que s’investir localement, c’est important et intéressant.

C’est quelque chose qui t’intéresse depuis longtemps ?
En fait, on est venu me chercher mais c’est vrai que j’ai toujours été voter, je me suis toujours intéressée à la politique et pour moi c’est normal de faire ça. Je n’y aurais pas été toute seule mais…

Mais tu as eu envie de saisir la perche qu’on te tendait ?
Voilà, c’est exactement ça.

Eh bien, bonne chance alors !
Merci !

Comments are closed.