samedi 26 septembre 2015

PUBLICITÉ

Emmeline Ndongue : « Je veillerai à ce que Patrice Dumont parle toujours de basket féminin. »

Ancienne consultante de Sport+ et de la Ligue Féminine de Basket pour laquelle elle a coprésenté la saison 2 de « Dans le cercle » avec Patrice Dumont, Emmeline Ndongue arrive avec la Ligue Féminine de Basket sur Ma Chaîne Sport. Elle nous parle de cette nouvelle aventure.

Emmeline c’est une nouvelle aventure basket qui commence pour toi en tant que consultante basket sur la LFB aux commentaires des matchs et sur la Pro A en bord de terrain. Est-ce que c’est Ma Chaîne Sport qui est venu te chercher pour cette aventure ?

Oui ce sont eux qui sont venus me chercher. J’ai trouvé ça intéressant comme démarche avec leur volonté d’impliquer des anciens joueurs et des anciens coachs pour avoir un œil critique mais pas dans une optique négative mais plutôt dans l’analyse. C’est quelque chose d’intéressant avec des personnes qui connaissent le basket donc j’ai trouvé ça intéressant d’abord car ils m’ont proposé d’être consultante sur la Ligue Féminine et donc j’ai dit oui sans aucun souci. C’est effectivement un univers que je connais par cœur et j’étais très heureuse de pouvoir apporter mon regard sur cette compétition. Ensuite ils m’ont dit que ce serait bien que je sois en bord de terrain sur la Ligue Nationale de Basket, j’ai d’abord répondu : « On va voir, je vais réfléchir. » Je me suis posé la question : « Est-ce que j’en suis capable ?’ Et puis ensuite je me suis simplement dit c’était du basket et le basket, je le connais bien donc je ne vois pas pourquoi je ne serai pas capable.

Il y a juste le sexe de protagonistes qui change en fait…

Oui c’est exactement ça. Peu importe que ce soit masculin ou féminin, ce qui compte c’est l’analyse qu’on peut avoir. Alors oui chez les gars ça va un peu plus vite et ça saute un peu plus haut mais ça reste du basket. Et pour expliquer un pick’n’roll, peu importe ce qu’on soit une nana ou un mec, on le comprend de la même façon.

Et dans ce magazine du basket du lundi, tu retrouves un ancien compère d’une ancienne chaîne aujourd’hui disparue (NDLR : Sport+), Patrice Dumont. Ça favorise aussi ce côté « travail avec des gens que l’on connaît déjà. » Est-ce que ça facilite aussi ton intégration ?

Oui en plus j’ai travaillé toute l’année dernière avec Patrice sur l’émission de la Ligue féminine « Dans le cercle » et on se complète bien. On s’entend bien donc c’est vraiment intéressant et j’espère qu’on fera de belles choses ensemble. Je veillerai à ce qu’il parle toujours de basket féminin (rires).

Le lundi aussi parce que ce n’est pas parce que c’est de la Pro A qu’on ne peut pas montrer des images de la Ligue féminine d’ailleurs …

Tout à fait ! C’est important parce qu’il faut que ça reste un fil rouge. On va montrer de la Pro A mais il ne faut surtout pas oublier la Ligue Féminine et on essaiera d’y veiller aussi le lundi dans le magazine.

Du coup comment s’organise aujourd’hui ton emploi du temps ? Est-ce que tu fais des allers-retours Paris-Province ? Est-ce que tu t’es installée à Paris pour le boulot ? Est-ce que ton mari a suivi ?

Alors j’ai planté ma tente et j’ai sorti de camping gaz ! (rires) Non plus sérieusement, mon mari est sur Bourges, il est prof sur Bourges, on vit à Bourges et je monte de temps en temps à Paris. Je ferai le voyage quand il faudra sur Paris. Je ne suis pas encore prête à être parisienne à 100 % et mon mari pas du tout donc pour le moment ce sont des allers-retours. D’ailleurs si la SNCF voulait bien augmenter le nombre de trains entre Bourges et Paris ce serait super sympa.

C’est l’avantage également aujourd’hui de pouvoir travailler à distance grâce à Internet.

Exact. On n’est pas obligé d’être sur place pour travailler pour un match. Avec toutes les recherches qu’il y a à faire sur Internet, je pense qu’il y aura assez de travail pour faire des recherches correctement.

Comments are closed.