mercredi 26 avril 2017

PUBLICITÉ

Delphine Lansac est « en forme et motivée »

Les Championnats d’Europe de Badminton ont début ce mardi 25 avril à Kolding au Danemark. Tête d’affiche du bad féminin français, Delphine Lansac nous a accordé quelques minutes en fin de semaine passée pour nous parler de cette compétition.

Comment vous sentez-vous avant ces Championnats d’Europe ?

Je me sens bien, en forme et motivée. Ce sont mes deuxièmes Championnats d’Europe et le but est de se faire plaisir.

Vous parlez de vous faire plaisir mais y a-t-il un objectif « chiffré » ? Dernier carré, podium, médaille ?

C’est le rêve de toute athlète d’arriver sur le podium d’un Championnat d’Europe et pourquoi pas d’aller gagner mais moi j’ai vraiment envie d’y aller étape par étape, match après match parce que je sais que ce sera vraiment long.

Comment se prépare-t-on pour aller le plus loin possible mais sans définir d’objectif concret ?

J’essaie de me focaliser sur le travail que j’effectue à l’entraînement. Ça va vraiment me servir à accumuler de la confiance pour ces Championnats d’Europe parce que je sais que j’ai fais mon travail, j’ai bien bossé à l’entraînement et je me suis mise dans de bonnes conditions.

Vous cherchez donc à accroître votre expérience ?

Un Championnat d’Europe c’est super pour l’expérience, c’est une compétition qui n’est qu’une fois dans l’année, on s’y prépare, c’est l’objectif de l’année. Ça sera énorme pour moi. En terme d’expérience, les Jeux de Rio m’avaient déjà apporté beaucoup, et là ce sera dans la continuité.

Vous nous parlez des JO de Rio. Près d’un an après, qu’avez-vous retenu de ces Jeux ?

Les JO m’ont montré un peu le niveau à avoir pour être dans les meilleures mondiales. Et la confiance aussi parce que y participer n’est pas donné à tout le monde. J’y ai joué mon meilleur badminton et ça m’a rendu fière.

Quels sont vos axes de progression ?

Ils sont un peu dans chaque domaine. Je pense que mon plus gros point faible, c’est le déplacement. Il faut que j’arrive à être plus rapide dans mes déplacements. Il faut aussi que j’arrive à tenir 3 sets par exemple. Arriver à tenir plusieurs matchs à la suite également. Travailler sur l’endurance, l’intensité, la vitesse… Tout ça combiné en fait… Ça prend du temps mais je pense être sur la bonne voie.

Comment se structurent vos entraînements pour parvenir à ces améliorations ?

On a 2 entraînements par jour, un le matin et un l’après-midi. On a des séances physiques, de musculation et de badminton en alternance. On fait de la vidéo surtout en compétition, c’est un axe de travail qu’il faut que j’approfondisse car on en fait pas assez avec mon coach. Je travaille aussi beaucoup sur le terrain en faisant de la sur-vitesse, par exemple en jouant à plusieurs contre un(e) : 45 secondes de jeu, 15 secondes de récup’.

Poster un commentaire