vendredi 17 août 2018

PUBLICITÉ

Des médailles et des promesses pour les athlètes françaises

Embed from Getty Images

Pour ces Championnats d’Europe, la Fédération Française d’Athlétisme a décidé de lancer de jeunes athlètes dans le grand bain mais, heureusement, l’Equipe de France a pu compter sur ses leaders pour ramener des 4 médailles.

En premier lieu, Rénelle Lamote visait le titre sur 800m mais l’Ukrainienne Nataliya Pryshchepa en a décidé autrement. La tenante du titre était une nouvelle fois plus forte que la tricolore. Malgré tout, la demi-fondeuse remporte une belle médaille d’argent, ce qui est un petit exploit lorsqu’on regarde la saison précédente faite de nombreuses blessures.

Cette médaille n’était pas la plus attendue mais Clémence Calvin (photo) a réalisé une magnifique course pour être vice championne d’Europe. Après une pause maternité, elle décide de se lancer dans le marathon en vue des Jeux Olympiques de Tokyo mettant ainsi de côté la piste et le 10 000m. Sélectionnée à la surprise générale pour ce championnat à Berlin, la jeune maman va prouver que ses dirigeants ont été bien inspirés de lui faire confiance. La tricolore s’est battue jusqu’au bout avec Volha Mazuronak mais la Biélorusse était plus forte,  elle boucle tout de même le 1er marathon de sa carrière en 2h26″28 et prend la médaille d’argent.

Premier essai : 74m78. D’emblée, Alexandra Tavernier a posé les bases pour aller chercher une médaille, qui plus est en battant le record de France du lancert de marteau vieux de 12 ans. Par la suite, aucune lanceuse n’arrivera à détrôner la française du podium hormis l’intouchable Anita Wlodarczyk qui envoie son marteau à 78m94. Cette médaille d’argent est une belle récompense pour la protégée de Gilles Dupray après deux années de galère où elle a eu dû mal à retrouver son niveau de 2015. 

Depuis quatre ans, le relais 4x400m est habitué à performer et ramener une breloque dans l’escarcelle français, 2018 ne dérogera pas à la règle. Avec une équipe composée de Elea Mariama Diarra, Déborah Sananes, Agnès Raharolahy et Floria Gueï, ce groupe homogène s’est longtemps battu avec la Pologne mais échoue pour moins d’une seconde. 

Certaines athlètes n’ont pas eu de médaille mais leurs performances sont à souligner. Tout d’abord, Solène Ndama, jeune athlète de 19 ans, qui bat à 2 reprises, en séries et demi-finale, son record personnel pour obtenir sa place en finale sur 100m haies. Face aux reines de la discipline, la bordelaise trébuche sur une haie et est donc disqualifiée mais la hurdleuse a pris date pour l’avenir. Elle devra par contre probablement faire un choix entre le 100m haies et l’heptathlon. 

De son côté, Ninon Guillon-Romarin a pris la 5ème place de la finale de la perche avec un saut à 4m65. En atteignant son record, la perchiste tricolore aurait pu espérer une médaille mais elle continue d’engranger de l’expérience sur des compétition internationales.

Comments are closed.