vendredi 2 novembre 2018

PUBLICITÉ

Biles de retour, De Jesus Dos Santos 6ème mondiale

Embed from Getty Images

La finale individuelle du concours général des Championnats du monde de Gymnastique Artistique s’est tenue ce jeudi 1er novembre à Doha. C’est l’Américaine Simone Biles (photo) qui s’est imposée malgré des erreurs inhabituelles, devant la Japonaise Mai Murakami et la Championne du monde en titre Morgan Hurd. Mélanie De Jesus Dos Santos et Lorette Charpy ont réalisé une superbe compétition et ont terminé respectivement 6ème et 16ème du concours.

Alors que beaucoup s’attendaient à un scénario joué d’avance, la compétition fut en réalité très serrée. Cela commença dès la première rotation durant laquelle Simone Biles chuta au saut. Néanmoins, cela n’inquiéta pas beaucoup de personnes, étant donné qu’avec le niveau de difficulté qu’elle présente à chaque agrès, la marge de l’Américaine est telle qu’une voire deux chutes peuvent difficilement la mettre en danger (lors des qualifications, elle avait plus de 4 points d’avance sur sa dauphine Morgan Hurd…). Toutefois, lorsqu’une deuxième chute entra dans son total de points à la poutre, on compris vite que la multiple championne olympique n’était pas dans un grand jour.

Si malgré cela la médaille d’or ne fut jamais réellement incertaine, il fallut attendre la fin de la dernière rotation pour connaître les médaillées de bronze et d’argent. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : derrière Simone Biles, à peine deux dixièmes séparent la 6ème place de la médaille d’argent !

Ainsi, toutes les gymnastes qui pouvaient prétendre à une place sur le podium ont enchaîné les belles performances, à commencer par la belge Nina Derwael. Véritable spécialiste des barres asymétriques où elle figurera parmi les favorites pour la finale de ce vendredi, elle s’était qualifiée en 4ème position au niveau du concours général lors des phases préliminaires. Elle réitéra cette performance en finale avec quatre très bons passages, en barres bien sûr (15.100 et meilleure note), mais également en poutre (13.733 pts), et finit finalement 4ème (55.699 pts) après avoir vu la médaille mondiale passer de très près.

Angelina Melnikova (55.698 pts), et Mélanie De Jesus Dos Santos (55.599 pts), respectivement 5ème et 6ème du classement final, connurent un sort très semblable. La Russe et la Française réalisèrent de très bons passages à chaque agrès. Melnikova, à qui l’on a souvent reproché une certaine irrégularité au niveau de ses performances, aura fait taire les mauvaises langues avec une compétition sans faute majeure, digne d’une généraliste de niveau mondial. Sa sortie de praticable au sol lui aura sans doute fait perdre sa place sur le podium.

Quant à De Jesus Dos Santos, les téléspectateurs ont pu entrevoir quelques larmes à la fin du concours sur les joues de la jeune gymnaste. Néanmoins, celle-ci n’avait pas grand chose à se reprocher. La Française a prouvé une fois de plus qu’elle figurait parmi les meilleures gymnastes généralistes mondiales avec des performances bien exécutées et surtout comportant un niveau de difficulté permettant de rivaliser avec le plus haut niveau international. 3ème meilleure note au saut et à la poutre, la Martiniquaise regrettera sans doutes ces petites fautes d’exécution aux barres, mais pourra être fière de son parcours sans grande faute majeure lors d’une phase finale.

On soulignera également la belle performance de Mai Murakami, médaillée d’argent derrière Simone Biles (55.798). 4ème en 2017, la Japonaise aura enfin réussi à accrocher une médaille mondiale au concours général, après son titre mondial au sol acquis l’année passée. Sans oublier la Championne du monde en titre Morgan Hurd, qui malgré une grosse faute en poutre, a réalisé une compétition solide qui lui permis de monter sur la 3ème marche du podium (55.732 pts).

Demain débuteront les finales par agrès, avec le saut et les barres asymétriques chez les femmes, où aucune représente française ne figure parmi les qualifiées. On retrouvera Mélanie De Jesus Dos Santos samedi après-midi pour la finale au sol, où elle sera très attendue.

Classement concours général:

1. Simone Biles (USA) – 57.491 pts
2. Mai Murakami (JAP) – 55.491 pts
3. Morgan Hurd (USA) – 55.732 pts
4. Nina Derwael (BEL) – 55.732 pts
5. Angelina Melnikova (RUS) – 55.699 pts
6. Mélanie De Jesus Dos Santos (FRA) – 55.599
7. Yile Chen (CHN) – 54.632 pts
8. Flavia Saraiva (BRA) – 54.366 pts

16. Lorette Charpy (FRA) – 52.066 pts

Qualifiées finale saut:

  1. Simone Biles (USA) – 15.666
  2. Shallon Olsen (CAN) – 14.550
  3. Seojeong Yeo (KOR) – 14.483
  4. Alexa Moreno (MEX) – 14.466
  5. Oksana Chusovitina (UZB) – 14.200
  6. Rye Yong Pyon (PRK) – 14.133
  7. Elisabeth Black (CAN) – 14.124
  8. Jinru Liu (CHN) – 14.116

Qualifiées finale barres asymétriques:

  1. Nina Derwael (BEL) – 15.066
  2. Simone Biles (USA) – 14.866
  3. Elisabeth Seitz (GER) – 14.566
  4. Huan Luo (CHN) – 14.466
  5. Morgan Hurd (USA) – 14.466
  6. Aliya Mustafina (RUS) – 14.433
  7. Jonna Adleterg (SWE) – 14.433
  8. Rebecca Downie (GBR) – 14.400

Comments are closed.